Nouvelles et Blogue

Corps Gravitaires à La Rotonde

Le temps.
Affluence de mouvements,
Antérieurs, postérieurs.
Le continu se manifeste,
Depuis 400 000 ans…

Spectacle, Corps Gravitaires, présenté les 15, 16* et 17 mars 2017 à 20h, à la salle Multi de Méduse, 591 rue de Saint-Vallier Est à Québec, dans le cadre de la 20e Saison de La Rotonde. (*Note : Discussion prévue avec les artistes.)

Suivez nous sur l’évènement public Facebook, Corps Gravitaires + Beauté Brute, car des fragments de ce qui constitue le cœur du projet vous seront dévoilés au compte-gouttes à partir du 27 février 2017 jusqu’au 17 mars 2017.

Ce trio de danse contemporaine, accompagné d’un musicien, sera présenté en programme double avec Beauté Brute du Collectif La Tresse (Montréal).

Les mille grues

L’invitation vous est lancée, chers danseurs, artistes, étudiants, enfants, adultes, aînés. Vous êtes conviés à une magnifique activité que j’ai réalisé, en collaboration avec des artistes talentueux, qui aura lieu le 1er octobre prochain, dans le cadre des Journées de la culture. En cette occasion, un atelier de création en théâtre d’ombres vous sera proposé (20 minutes), puis suivra une performance de danse contemporaine et théâtre d’ombres (30 minutes). Les participants à l’atelier seront invités à réaliser une courte intervention pendant la performance.

INFOS: 1er octobre 2016, 10h et 14h, hall de la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec. Entrée libre!

https://lc.cx/ooz6

Texte poétique: Haut perchée sur un tamarinier

Haut perchée sur un tamarinier,
La raison m’abandonne,
Le présent est passé,
Le futur oublié.

Nul doute,
Nulle part,
Ailleurs.

Je scrute l’indifférence,
Minuscules pensées affriolantes…
D’égaux,
De peaux,
De maux.

Jaillissent en moi,
Besoins naissants…
De décrier,
De perler,
De récolter.

Germent en moi,
L’incandescence du soi,
L’inimaginable loi,
De la semence.

Écouter son instinct,
Un rythme bien distinct.

Le battement aérien,
Subtile, fébrile,
De croire au lendemain,
De voir l’incertain,
De choisir sa faim.

Affamée, j’avale,
L’écorce des mots,
La chair des maux,
Le silence des hélicos.

Peaux tachées,
De noir,
De rouge.

Peaux lavées,
De blancs.

Jaunissent les fruits.

Juchée sur l’ère du temps,
Éclosion de ramures,
Multitude générationnelle…

Mon grand-père,
Mon père,
Ma guerre.
GD, 22 juillet 2016

Texte poétique: Oublier

Immobile, fébrile,
Je n’attends pas l’heure.

En redingote,
je crayonne.

Pulsion d’évasion,
La tension fait sa chanson.

Je n’écoute que mon cœur,
Qui rêve de couleurs,
de lueurs,
de pleurs.

Les mots s’estompent…

Engourdie,
Je souris.

Oublier l’inachevé,
Car d’un souffle…

J’oublierai.
GD, 1er juillet 2016.

Meilleurs voeux du Temps des Fêtes!

Voilée de lumière,
Je ferme mes yeux.
Empreinte d’amour,
J’écris.
Je laisse défiler les mots…

Toi,
Qui vois de noir, gris ou blanc,
Je te souhaite,
Le souffle de l’instant, le battement émotif et la saveur du plaisir!

Merveilleux Temps des Fêtes à ceux qui, de prêt ou de loin, se sentent interpellés par ces mots.
Geneviève, 23 décembre 2015

Entre le chaos et les mots

Cette performance multidisciplinaire participative sera présentée durant les activités des Journées de la culture, le 26 septembre 2015, à 11h, 13h et 15h, sur le parvis* du Grand Théâtre de Québec, 269 Boulevard René-Lévesque E, Québec, une performance multidisciplinaire participative qui traite de l’évolution de soi lorsque l’on porte le regard sur et au-delà des traces de notre vécu.

Issue d’un laboratoire In situ au sein de l’exposition Corps Rebelles au Musée de la civilisation en juin 2015, subventionné par Première Ovation Danse, cette performance a pris forme à partir de fragments résultants de la spontanéité créative des créateurs, autant spectateurs que performeurs, et de lignes directrices mouvantes.

Dans cet univers constitué de cinquante chaises d’un blanc immaculé, la danse contemporaine, le texte et la bande dessinée, accompagnés par une musique minimaliste, se côtoient, afin de créer un langage vivant et allégorique qui parle des émotions les plus intimes de l’Homme.

Pendant cinquante minutes, le public témoigne son positionnement, en regard à ce qu’il voit et vit, par le geste, le déplacement et l’espace qu’il occupe. Guidé par les artistes, il chemine, afin qu’à son tour il puisse bousculer le fil de l’histoire.
Activité gratuite, Choix Famille de la Financière Sun Life

*À l’extérieur, angle Renée-Lévesque E. et Claire-Fontaine
*À l’intérieur, en cas de mauvais temps

Bande annonce: https://youtu.be/cWPMP_KeKKA
INFOS:http://www.journeesdelaculture.qc.ca/activite/15262/entre-le-chaos-et-les-mots-5.html

Rencontre entre deux générations

Témoin de la prière hebdomadaire que fait ma grand-mère paternelle devant son autel dédié à nos ancêtres, émerge un désir profond de créer. J’attrape une feuille et un crayon, et j’en profite pour enregistrer cette mélodie si douce à l’oreille (qui sait si elle ne sera pas source d’inspiration futur!).

Dai Thanh Chung…

Perceptibles les mots,
Incompréhensible sens,
Sonne et résonne,
Le tic, le tac.

Multiples échos,
Est bercé l’instant,
Sonne et résonne,
Le yin, le yang.

Tranquille l’esprit,
Souffle court,
S’inhale l’encens,
Flux de syllabes.

M’importe de comprendre,
Croire,
Vivre,
Inatteignable Soi.

Débit rallenti…

Sonne et résonne.

Ensemble, je grandis.
GD-28 juillet 2015

Nouvelle collaboration pour Quartiers Danses

Montréal, 27 et 28 juillet 2015, deux journées intensives à dialoguer et créer avec Léa Tremblay Fong. Nouvelle collaboration, afin de préparer une performance extérieure In situ qui sera présentée le 10 septembre prochain dans le cadre des activités du Festival Quartiers Danses. Un soir, affairée devant mon ordi, je m’arrête un instant. J’écoute la pluie tambouriner sur la toiture… et me voilà à savourer l’instant présent.

Vingt-et-une heures…

Torrent de bruits,
Trop gourmande,
Mère Nature régurgite,
Froide colère.

L’instant a passé.

Éclairs en furie,
Terrifiée je suis,
Me porte secours,
Devanture cimentée.

L’instant a passé.

L’oreille entend,
Grondements refoulés,
Froides, froides, gouttelettes,
Victime je suis.

Les feuilles s’affaissent,
L’air s’alourdi,
Paisible je suis.

Pluie diluvienne,
Dalles de béton immuables,
Au aguet, j’ère.

Séduite que je suis…

Cher Mont-Royal.
GD 2015

Alchimie II: Procession à Outremont

Inspiration du moment: Alchimie II, Procession, co-création interdisciplinaire de Léa Tremblay Fong et Irving Chow, présentée une dernière fois sur le parvis de la paroisse St-Viateur-d’Outremont à Mtl, le 25 juillet 2015.

Ébloui l’infini,
Palpable je sens,
L’immensité des cieux.

La profondeur de l’être,
Texturée la pierre,
Ma main touche…

Inaccessible inconnu.

Humidité de l’air vagabonde,
Regard de pierre je m’accroche,
Au banc d’accusé…

J’attend.

Corps ailés drapés de lumière,
Ma voix intérieure appelle,
J’écoute et j’acquiesce…

Je souris.

Le crépuscule dévoile….
L’immensité de notre histoire.
GD 2015

Jour 5: À coup d’crayons!

Imprégnés de l’univers, je vous partage les traces laissées de deux artistes, Mélanie Rivet, poète, et David Gauthier, bédéiste.

À quatre pattes
Je me traîne dans ta peau
La mienne est trop
Piquante

J’exprime du tourment
L’âcreté qui se putréfie
Puis j’attends
J’attends que de son compost
Naisse
une mandragore

J’attends que revienne la sève
Métamorphose chrysalide

Je dessine
l’une après l’autre
Les tensions
qui en toi se fracassent
Chez toi chaos
Chez moi phrases de muscles et d’os

Je me
Berce de terre

Chasse!
Chasse!
Chasse les toiles gluantes
Et plonge
Plonge
Dans les airs
Et les ères
Et les airs
(Mélanie Rivet, 13 juin 2015)

http://le-david-gauthier-reste.tumblr.com/post/121243292238/aujourdhui-jai-visite-une-exposition-sur-la